25.10.19

Comment gérer la distribution du capital entre les associés ?

Comment gérer la distribution du capital entre les associés ?

La question de la répartition du capital social est un sujet qui est loin d'être subsidiaire lorsqu'il s'agit de créer une entreprise ou réorganiser sa structure. Le fait est que la part sociale d'un associé représente directement le poids de son pouvoir politique dans les prises de décisions. De ce fait, il est important de bien répartir le capital social.

La répartition égalitaire

La répartition égalitaire des parts est la méthode qui vient immédiatement à l'esprit. C'est la décision la plus logique en termes d'équité entre les co-fondateurs. C'est d'ailleurs le mode de répartition traditionnel. Cependant, cette méthode peut s'avérer problématique..

Par exemple, prenons le cas d'une entreprise dont le capital est divisé équitablement entre les deux associés co-fondateurs. Rappelons que la part d'un associé représente l'importance de sa voix dans les prises de décisions. On a donc deux associés qui ont des parts égales 50/50. Lorsque l'entreprise sera confrontée à des situations où la direction à prendre dépend de la prise de décision des associés, la situation risque d'être complexe. En effet, les deux associés pourraient ne pas être d'accord sur la décision à prendre. Et pourtant, leurs parts ont le même poids. Cette situation mène inéluctablement à un blocage de l'entreprise au niveau organisationnel.

La répartition inégale

On vient de voir que la répartition égalitaire des parts n'est pas la meilleure méthode quant à la distribution du capital social. La méthode la plus recommandée est donc la répartition inégalitaire. En effet, la distribution inégalitaire a beaucoup plus d'équilibre dans les prises de décisions.

Que l'on parle de start-up ou d'entreprise standard, on peut noter que le degré d'implication des associés n'est pas le même dans le processus de création et de développement. En effet, dans presque tous les cas, il y a toujours un des associés qui s'implique plus que les autres dans le déroulement des affaires. Il va de soi que cet associé reçoive une somme plus importante que les autres sur le capital social. D'autant plus qu'en sa qualité de meneur, le leadership de cet associé peut être bénéfique pour le développement de l'entreprise.

Notons que ce sont surtout les start-up qui répartissent leurs capitaux en fonction du degré d'implication. Les entreprises standards qui ont une activité requérant beaucoup de fonds optent en général pour une distribution prenant en compte l'investissement initial des associés. C'est donc l'associé ayant investi le plus d'argent qui aura la part la plus conséquente.

Quelques conseils pour bien répartir le capital social

Voici quelques conseils qui vous aideront à bien répartir le capital social :

  • Prévoyez un nombre suffisant de parts sociales pour faciliter la répartition
  • Désignez des associés-arbitres pour éviter les blocages dans les prises de décisions importantes
  • Préférez intégrer une clause de rachat forcé dans le contrat en cas de crise
  • Faites en sorte que la structure soit flexible

Il existe des outils qui permettent de distribuer efficacement le capital. Ces outils se présentent sous forme de matrice qui hiérarchise les points importants de l'entreprise et le niveau d'implication des associés.